Les auteurs 2018

LANGUES D’AFRIQUE

Cycle de lectures de textes dramatiques d’auteurs africains francophones inédits (non publiés et non mis en scène) proposé à l’occasion de la Plateforme festival des Récréâtrales, le projet Langues d’Afrique permet la mise en valeur et la découverte de la richesse et la diversité des créations littéraires de l’Afrique francophone d’aujourd’hui. Ce voyage de la parole met la lumière sur les écrits contemporains, pour en démocratiser l’accès, et sur les jeunes auteurs du continent, pour en favoriser l’émergence.

 

Sous la direction d’Odile Sankara, un collectif de comédiens et comédiennes assure la mise en voix et en spectacle et propose ainsi une lecture performée des œuvres sélectionnées. Suite à cette interprétation littéraire, un temps de partage est consacré aux échanges avec les auditeurs.

A partir de 2020, pour accroître la visibilité des auteurs sélectionnés, un PRIX RECREATRALES sera créé. Le texte primé sera édité et produit dans le cadre des Résidences de la prochaine édition des Récréâtrales.  Le PRIX RECREATRALES ouvrira également à l’auteur lauréat l’opportunité d’une résidence d’écriture itinérante, partagée entre les Récréâtrales à Ouagadougou, la Maison des Auteurs à Limoges et La Chartreuse à Avignon.

 

Langues d’Afrique 2018 :

 

Traces de Felwine Sarr (Sénégal)

Maître de Conférence agrégé, Directeur de l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Felwine Sarr est également écrivain, cofondateur de la maison d’édition sénégalaise Jimsann. Il est notamment l’auteur d’Afrotopia qui lui a valu le Grand Prix de la Recherche 2016. Il initie avec Achille Mbembé les Ateliers de la Pensée en 2016 à Dakar.

 

L’assassin passe au journal télévisé de 20h de Russel Morley Moussala​ (République du Congo)

Historien et journaliste de presse écrite et web, Russel Morley Moussala a été formé au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) à Paris. Ses textes de théâtre, publiés aux éditions Passages d’encre, l’Harmattan, les éditions Cana, ont été lus en Afrique et en France : festival international Mantsina sur scène au Congo, festival Afrik’ Awa (Paris), Conservatoire de musique et d’art dramatique de Cognac, Moulin du Marais de Lezay (Poitiers).

 

Les inamovibles de Giovanni Houansou (Bénin) – Texte lauréat du Prix RFI Théâtre 2018

Lauréat Théâtre du Visa pour la création 2018, Houansou Giovanni est comédien et metteur en scène. Il a démarré son parcours artistique par la scène en tant qu’acteur, avant de s’intéresser en 2011 à l’écriture dramatique. Son texte Sept milliards de voisins (2012) est l’un des plus joués au Bénin, mais il se révèle à l’international à partir de 2016 où, lauréat de Textes en scènes, il est accueilli en résidence au centre des Ecritures Dramatiques, la chartreuse de Villeneuve lez Avignon

 

Pistes… de Penda Diouf (Côte d’Ivoire – Sénégal-France)

Auteure de sa première pièce Poussière à l’âge de 19 ans, Penda Diouf obtient une bourse d’encouragements du CNT. Elle est notamment l’auteure de Souriez, vous êtes filmés, Modou et Fanta, La boutique, Non merci et Le squelette.  Penda Diouf participe pour la saison 2014/2015 au projet « Lire et dire le théâtre en famille », organisé par le festival « Petits et grands » et la SACD. Elle est également directrice d’une médiathèque à Saint-Denis.

 

Prix Gabrielle von Brochowski

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La Fondation Gabrielle von Brochowski a décerné un prix lors des Récréâtrales 2018. Son coup de cœur est la pièce « Que ta volonté soit Kin » de Sinzo Aanza, mise en scène de Aristide Tarnagda.

Le prix Gabrielle von Brochowski de 3000 euros permettra de contribuer à l’écriture de la prochaine pièce de Sinzo  Aanza dont le titre provisoire est « Plaidoirie pour vendre le pays ».

La Fondation se propose aussi de suivre l’évolution du nouveau texte du bénéficiaire du prix tout en fédérant d’autres structures et artistes telles l’Institut Français, le CDN de Caen  et Hassan Kouyaté.

Synopsis de « Que ta volonté soit Kin » 

Kinshasa. Bruits et rumeurs de la vie. Chœur de bavardages. Sur une avenue, deux filles, Lily et Sophie qui vivent dans la rue et un gendarme dont le nom est tout un programme, Pilate. De la rencontre improbable de ces personnages, le jeune auteur congolais orchestre un spectacle plein de poésie et d’humour et une réflexion sur la capacité du rêve à détrousser le monde de sa misère. C’est un portrait au creux de Kin, une cité sans foi ni loi où le religieux est dans toutes les sauces, et Dieu, dans toutes les bouches.

Sophie évoque Michel, son amour. Surgit le capitaine Pilate qui veut les faire déguerpir. C’est là que Lily s’empare de la romance de Sophie pour tresser un récit qui donne corps au rêve, une fiction dans laquelle Sophie retrouve son Michel et Pilate s’invente un destin. Mais à Kin, les rêves sont parfois inachevés…

Critère du prix 

Ce prix est décerné à un artiste émergent, vivant en Afrique, qui par le regard qu’il jette sur la société contribue à la transformer.